Loïc Le Meur – l’art de gérer sa réputation en ligne

En lisant le blog de Naill Harbison, cuisiner et web-entrepreneur, je suis tombé sur un article intéressant.

En effet ce dernier a exprimé son avis un peu tranché sur Seesmic, la dernière start up de Loïc Le Meur, et a écrit

« Now because Seesmic is such a pile of ass »

C’est à partir de là que notre Loïc national nous démontre toute son habileté et nous donne une bonne leçon de gestion de réputation en ligne. Ce dernier s’est empressé de laisser un commentaire sur l’article. Et pas n’importe quel commentaire, puisqu’il s’est  intéressé aux projets du blogueur avant de défendre sa propre entreprise en apportant quelques explications.

loicpronline

Voilà une réaction qui n’a pas pris beaucoup de temps au créateur de Seesmic, et qui a réussi à transformer un commentaire négatif en une communication positive sur sa personne et son produit. En effet, Naill, notre chef irlandais, s’est empressé d’écrire un article sur le sujet, de relayer l’information sur twitter, et même de poster une vidéo sur Seesmic, félicitant Loïc pour sa réaction.

Bref, si vous voulez contrôler votre réputation et/ou celle de votre société en ligne, rien de tel que Google Alerts, un peu de temps et de savoir-vivre.

Vous pouvez lire l’article de Niall et voir la vidéo postée sur Seesmic ici (en anglais)

A noter que l’article qui a déclenché ce débat est lui aussi très intéressant. Il explique en effet que les commentaires vidéo sur la homepage de TechCrunch sont un bon moyen de promotion étant donné le peu de commentaires vidéo déposés sur le site.

Salut à toi le visiteur !

Et bien voilà, c’est fait ! Après avoir travaillé sur de nombreux blogs pour d’autres, je me suis enfin décidé à publier mon propre blog.

Pourquoi ? Tout simplement pour pouvoir présenter mes réalisations, mes photos, mes trouvailles du web, renconter des gens intéressants et pour beaucoup d’autres raisons que je ne connais pas encore !

J’espère que vous trouverez ici du contenu intéressant et que vous n’hésiterez pas à me laisser des petits commentaires ou, si vous êtes timide, envoyez-moi un petit e-mail !

En attendant, vous pouvez toujours me suivre sur Twitter @nicos.